Noémie Caillault marraine 2016

NoémieCaillault, comédienne, marraine de Un Pas Pour La Santé 2016

maligne

Noémie a 27 ans. Noémie est débordante. Débordante de tout : d’énergie, d’humour, de gentillesse, d’enthousiasme. Noémie est belle comme un coeur.
C’est justement tout près du coeur, en son sein, que Noémie couve une méchante tumeur. Une tumeur maligne. Mais qui est la plus maligne des deux ? Cette tumeur hors de saison, presque hors de propos, chez une si jeune femme ? Ou Noémie qui rit, qui pleure et qui rit à nouveau ? Noémie qui se moque de cet envahisseur agressif, de ses médecins, du destin, d’elle-même ? Noémie qui est passionnément vivante.« 
Telle est la présentation du spectacle de Noémie Caillault à l’affiche du théatre « La Pépignère » et nominée au Molière 2016 dans la catégorie « Seule en scène ».
Noémie y égraine les différentes étapes de son voyage au pays du cancer, l’annonce, les diagnostics, les traitements, les commentaires des autres, des anecdotes intimes. Cet humour, cette sincérité est publiée aux éditions Payot dans un ouvrage du nom du spectacle « Maligne ». « C’est une entrée en religion, avoir un cancer. Faut avoir la foi. En quoi ? En dieu Guérison, surtout, même si c’est une religion polythéiste, il y a aussi le dieu Traitement et le dieu Médicament, qui ont tous comme représentant le clergé en blouse blanche… » écrit Noémie comme pour accentuer l’idée que le parcours de soin est aussi un chemin spirituel.
noem2
La rencontre de Noémie avec Un Pas Pour La Santé s’est naturellement portée sur la conviction que lorsque le corps est mis à mal, l’esprit doit encore plus s’orienter vers l’énergie de vie.
Son interview débute avec ses/ces mots « Maintenant,
j’apprends à être dans l’instant présent« .  Elle nous explique comment la maladie peut aussi être un nouveau départ qu’il convient d’accompagner.
(voir l’entretien)